MDN BENIN

Favoriser la pénétration de l’internet fixe dans toutes les communes.

Stimuler l’usage des TIC à des fins d’enseignement et de formation et améliorer la qualité de l’enseignement.

Célébration de la Journée Mondiale des Télécommunications au Bénin : Message de la Ministre Aurélie ADAM SOULE ZOUMAROU

18/05/2020

JOURNEE MONDIALE DES TELECOMMUNICATIONS AU BENIN



Mesurer les progrès numériques du Bénin à l’aune des Objectifs de Développement Durable (ODD)

 

Le 17 mai de chaque année est une occasion de célébration de la Journée Mondiale des Télécommunications. Point n’est besoin de rappeler que cette date est commémorative du jour de la signature de la première convention télégraphique internationale et de la naissance de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT).
Le thème retenu pour la célébration de la Journée Mondiale des Télécommunications 2020 retient particulièrement l’attention dans le contexte actuel marqué par les multiples conséquences de la pandémie de COVID-19 dans de nombreux pays à travers le monde. En effet, « Connect 2030 : les TIC au service des Objectifs de Développement Durable (ODD) » représente une occasion exceptionnelle pour l’humanité entière, et notre pays le Bénin en particulier, de rappeler à notre attention l’importance et la pertinence des politiques et stratégies dans le secteur des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC).
Ces derniers constituent indéniablement les jalons à poser et que tout le monde reconnaît comme socle des politiques actuelles et futures dans la réalisation des Objectifs de Développement Durable. Nous reconnaissons, en effet, qu’ils permettront, entre autres, l’amélioration des soins de santé, l’accès à l’éducation, le développement des infrastructures et de l’innovation, la mise en place de systèmes intelligents de gestion de l’accès à l’eau et de l’assainissement, l’utilisation de méthodes mieux adaptées à l’agriculture pour réduire la faim et développer notre résilience face au changement climatique, etc.
Dans la ferveur de ces convictions qui nourrissent l’élaboration des politiques mondiales et régionales visant la réalisation des Objectifs de Développement Durable d’ici 2030, le Bénin n’est pas resté à la traine. Le Gouvernement du Président Patrice TALON a élaboré un vaste programme d’actions qui vise à « relancer de façon durable le développement économique et social de notre pays ». Particulièrement dans le secteur des TIC, le Ministère du Numérique et de la Digitalisation conduit la mise en œuvre des projets phares visant à « transformer le Bénin en la plateforme de services numériques de l’Afrique de l’Ouest pour l’accélération de la croissance et l’inclusion sociale ».
Ces projets phares et les reformes y relatives de même que les décisions de régulation prises, ont induit des investissements publics et privés qui ont permis d’accroître le taux de pénétration Internet, notamment l’Internet mobile qui a doublé en passant de 24,97% en 2016 à 52,80% en 2019, dans un contexte où, selon les dernières données de l'UIT, publiées en 2019,  près de 3,6 milliards de personnes ne sont toujours pas connectées à Internet, avec la majorité d’entre elles vivant dans les pays les moins avancés où, en moyenne, à peine deux personnes sur dix sont connectées.
La hausse du taux de pénétration Internet entre 2016 et 2019 fait établir les conditions favorables de connectivité pour l’utilisation des solutions et des plateformes numériques mises en place par les agences du numérique et les ministères sectoriels. Au nombre de celles-ci, la plateforme de l’administration béninoise, service-public.bj, mise en place par le Gouvernement pour permettre aux citoyens et aux entreprises de bénéficier de l’accès au service public 24 h sur 24, 7j sur 7. De même dans l’enseignement supérieur, le Gouvernement vient de doter nos universités publiques d’une plateforme de eLearning qui permet aux étudiants de se former en ligne, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, de suivre des cours à distance grâce à la visioconférence, et d’accéder aux ressources pédagogiques mises en ligne par les professeurs. Par ailleurs, une meilleure gestion des finances publiques a été rendue possible grâce à une digitalisation profonde de l’administration des finances publiques marquée entre autres par l’instauration des machines électroniques de facturation de la TVA et l’institution de la télédéclaration et du télépaiement des impôts et taxes.
La vision Connect 2030 de l’UIT, c’est également la réduction des inégalités, et au Bénin, les résultats atteints en matière de couverture 2G combiné avec l’accès au code USSD, ont fortement contribué à accélérer l’inclusion financière à travers le développement des services de transfert d’argent. En effet, le marché croissant de la monnaie mobile estimé journalièrement à près d’un million de transactions couvrant des flux financiers d’environ huit milliards de francs CFA, réduit la masse d’effets en circulation et augure d’une contribution substantielle à la croissance économique et, plus encore, à l’éradication de la pauvreté.
De même, le déploiement de la fibre optique dans nos communes et l’initiative des points numériques communautaires ont permis le rapprochement du haut débit de plus d’un million de nos concitoyens répartis sur toute l’étendue du territoire national à travers la mise en place de lieux d’accès à internet ouverts au public.
Des défis demeurent cependant et ils doivent être relevés par les pouvoirs publics et les instances de règlementation et de régulation. Ces défis ont, entre autres pour noms, la sécurisation des transactions, la garantie de la confiance numérique et c’est pour cela que notre pays a pris des initiatives en matière de cybersécurité qui l’ont hissé à la 8e place au plan africain au classement du Global Cybersecurity Index ; et loin de se satisfaire de ces résultats élogieux, le Gouvernement renforce cette posture par l’adoption d’une stratégie triennale de sécurité numérique dont la mise en œuvre a déjà démarré.
Contribuer à la réduction des inégalités, c’est aussi prendre en compte la question du genre dans le numérique, et ceci en mettant en place des salles numériques dans les lycées de jeunes filles, en incitant celles-ci à l’entreprenariat numérique et en célébrant les Journées internationales des jeunes filles dans les TIC par des actions utiles comme le webinaire sur les métiers du numérique et l’initiation au code
Finalement, c’est par cette détermination à tirer profit des TICs, qui se traduit par les actions précitées du Gouvernement et du secteur privé, que notre pays fait aujourd’hui partie des pays qui comptent dans le secteur du numérique, des pays qui tirent parti des TICs pour l’atteinte des ODDs, au bénéfice des populations pour une croissance économique et pour l’inclusion sociale.
Mesurer l’avancée de notre pays dans le numérique à l’aune des Objectifs de Développement Durable permet de donner un sens et une ligne de conduite à la politique de développement numérique et façonne inéluctablement les réflexions sur les enjeux et les défis à relever par notre pays d’ici 2030. Je voudrais donc saisir l’occasion de la célébration de cette Journée pour inviter les acteurs de l’écosystème numérique à renforcer leur engagement en faveur du développement d’une économie numérique de référence au Bénin.
Je vous remercie.

Retour aux actualités